Appel aux futurs députés européens 2014
pour une interdiction totale de tous les insecticides néonicotinoïdes « tueurs d'abeilles »

 

Attendu que : Les néonicotinoïdes déciment les populations d'abeilles et de pollinisateurs sauvages qui jouent un rôle fondamental dans le maintien des écosystèmes, et conditionnent le rendement, la variété et la qualité des cultures qui nous nourrissent ;
Attendu que : Une bouchée sur trois de ce que nous consommons quotidiennement dépend directement de ce gigantesque travail de pollinisation assuré par les insectes, et qu'il serait tout simplement impossible de pallier à une disparition massive de ces insectes pollinisateurs ;
Attendu que : Les néonicotinoïdes appauvrissent durablement les sols cultivés et polluent les nappes phréatiques et les cours d'eau d'une manière inédite ; qu'ils ont des effets inquiétants sur les oiseaux et les mammifères, partout où on a pris la peine de mesurer leurs effets ;
Attendu que : Les néonicotinoides utilisés de façon systémique et systématique, favorisent l'apparition  accélérée de souches de bio-agresseurs résistantes aux pesticides, et que les études les plus récentes montrent que le risque est grand pour l'agriculture de n'avoir bientôt plus aucune protection chimique à opposer à ces bio-agresseurs, et qu'il est urgent de changer nos méthodes de production agricole ;
Attendu que : Les produits et les méthodes de protection alternatives existent, et que les études montrent même qu'elles garantissent un même niveau de protection des cultures, mais qu'elles sont d'un bien meilleur rendement financier pour les agriculteurs qui les utilisent, en raison du coût de plus en plus élevé de la protection chimique des cultures.

Nous, citoyens et électeurs européens demandons solennellement aux candidats au Parlement européen 2014 de tout mettre en œuvre une fois élus pour faire interdire, sans conditions et sans restriction, l'ensemble des pesticides néonicotinoïdes tels que la clothianidine, le thiamethoxam et l'imidaclopride : pour que la satisfaction de nos besoins alimentaires aujourd'hui ne remette pas en cause les productions agricoles et l'environnement des générations à venir.

Nous vous garantissons une totale confidentialité de vos données personnelles

 

POLLINIS a pour politique de ne JAMAIS divulguer, louer ou vendre vos données personnelles. Elles sont exclusivement réservées à l'usage de l'association, et destinées à vous tenir informé et mobilisé. Vos données nous sont précieuses et nous en prenons grand soin.
*
*
*
*
*
*
*
*
personnes ont signé, aidez-nous à atteindre
Les candidats qui vous ont déjà répondu :
Sandrine BÉLIER
FRANCE

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne
  • Europe Écologie
  • Députée européenne, membre de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire
François BENOY
LUXEMBOURG

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne
  • Déi Gréng

Sylvia CAMARDA
LUXEMBOURG

  • Groupe du Parti Populaire Européen (PPE) - Démocrates-Chrétiens
  • Parti Démocrate
Arnold CASSOLA
MALTE

  • Alternattiva Demokratika - The Green Party
  • Ex-Secrétaire général du European Green Party in Brussels
Markus FERBER
ALLEMAGNE

  • Groupe du Parti Populaire Européen (PPE) - Démocrates-Chrétiens
  • Christich-Soziale Union in Bayern e.V.
  • Député européen
Bernard FRAU
FRANCE


  • Porte-parole de la liste Citoyens du vote blanc
  • Humanisme-Ecologie-République
Mariya GABRIEL
BULGARIE

  • Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens)
  • Citizens for European Development of Bulgaria
  • Députée européenne - Membre de la Commission de l'agriculture et du développement rural



Sylvie GOULARD
FRANCE

  • Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE)
  • Mouvement Démocrate
  • Députée européenne, membre suppléante de la Commission de l'agriculture et du développement rural

Christophe HANSEN
LUXEMBOURG

  • Groupe du Parti Populaire Européen (PPE) - Démocrates-Chrétiens
  • CSV
  • chargé de mission de la présidence luxembourgeoise du Conseil pour les questions d’énergie et d’environnement, ancien assistant parlementaire de la députée européenne sortante Astrid Lulling
Rebecca HARMS
ALLEMAGNE

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne
  • Bündnis 90/Die Grünen
  • Députée européenne; membre suppléante de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire
Bas HEICKHOUT
PAYS-BAS

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne
  • GroenLinks
  • Député européen, membre de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire. Membre suppléant de la Commission de l'agriculture et du développement rural
Jean LAMBERT
ROYAUME-UNI

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne
  • Green Party
  • Députée européenne - Présidente de la Délégation pour les relations avec les pays de l'Asie du Sud, membre de la Commission de l'emploi et des affaires sociales, membre suppléante de la Commission des libertés civile, de la justice et des affaires intérieures
  • Lire sa réponse
Philippe LAMBERTS
BELGIQUE

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne
  • Ecologistes Confédérés pour l'Organisation de Luttes Originales (Ecolo)
  • Député européen - Membre de la Commission des affaires économiques et monétaires, membre de la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie
Niki Lambropoulos
GRÈCE

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne
  • Eco Green Party  
Corinne LEPAGE
FRANCE
  • Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe
  • Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle
  • Députée européenne - Membre de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, membre suppléante de la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie
Patrick LE HYARICK
FRANCE

  • Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique
  • Front de gauche pour changer d'Europe
  • Député européen, membre suppléant de la Commission de l'agriculture et du développement rural
Ulrike LUNACEK
AUTRICHE


  • Vice-Présidente du Groupe des Verts/Alliance libre européenne (G/EFA)
  • Die Grünen - Die Grünen Alternative
  • Députée européenne
David McAllister
ALLEMAGNE


  • Premier Ministre de Basse-Saxe
  • Christian Democratic Union (CDU)
Sirpa PIETIKÄINEN
FINLANDE

  • Groupe du Parti Populaire Européen (PPE) - Démocrates-Chrétiens
  • Kansallinen Kokoomus
  • Députée européenne, vice-présidente du la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs
Pavel POC
RÉPUBLIQUE TCHÈQUE


  • Groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen (S&D)
  • Ceskà strana sociàlnè demokratickà
  • Député européen, membre de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire
Anna RITSATAKIS
GRÈCE

  • Ecologists Greens (OP) G/EFA
  • EcoGreen Party + Pirate Party of Greece
Judith SARGENTINI
PAYS-BAS

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne (G/EFA)
  • GroenLinks
  • Députée européenne
Ewald Stadler
AUTRICHE

  • NI (Non Inscrits)
  • Die Reformkonservativen - REKOS
  • Député européen, membre de la Commission de l'agriculture et du développement rural. Membre suppléant de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire
Bart STAES
BELGIQUE

  • Groupe des Verts/Alliance libre européenne (G/EFA)
  • Groen
  • Député européen, membre de la Commission de l'agriculture et du développement rural. Membre suppléant de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire
Michèle STRIFFLER
FRANCE

  • ALDE (ex-PPE)
  • Parti Radical / Union des Démocrates et Indépendants
  • Députée européenne, vice-présidente de la Commission du développement
Antoine TANZILLI
BELGIQUE

  • Groupe du Parti Populaire Européen (PPE) - Démocrates-Chrétiens
  • Centre démocrate Humaniste
Marc TARABELLA
BELGIQUE

  • Groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen (S&D)
  • Parti socialiste 
  • Député européen, membre de la Commission de l'agriculture et du développement rural. Membre suppléant de la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs
Catherine TRAUTMANN
FRANCE

  • Groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen (S&D)
  • Parti socialiste 
  • Députée européene - Membre de la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie
Justin TURPEL
LUXEMBOURG

  • Gauche unitaire européenne / Gauche verte nordique
  • Dei Lénk
  • Député au Parlement luxembourgeois
Andrea ZANONI
ITALIE

  • Groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen (S&D)
  • Partito Democratico
  • Député européen - Membre de la Commission de l'emploi et des affaires sociales
  76 candidats s'engagent déjà aux côtés de POLLINIS à se battre pour faire interdire en Europe les pesticides néonicotinoïdes, s'ils sont élus ou réélus :
AUTRICHE Ewald STADLER - Die Reformkonservativen
Martin THELEN - Die Reformkonservativen
Dr. Gabriela LEGASPI DE CSAKY-PALLAVICINI -Die Reformkonservativen
Dr. Rudolf GEHRING - Die Reformkonservativen
Ladislaus EDMUND BATTHYANY - Die Reformkonservativen
DGKS Maria FELLNER - Die Reformkonservativen
Robert LEIDL - REKOS
Norbert STEINACHER
Mag. Herbert HEISSENBERGER
Gerhard Nagler - REKOS
Markus Putzgruber - REKOS
Claudia TOBIAS - REKOS
BELGIQUE Philippe LAMBERTS - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Saskia BRICMONT - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Christian NOIRET - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Sandra JEN - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Pierre SCIEUR - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Sabine TOUSSAINT - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Michel BOURLET - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Thérèse SNOY - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Caroline SAAL - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Hajib EL HAJJAJI - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Catherine MARNEFFE - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Bernard CONVIÉ - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Anne DEPUYDT - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Jean-Marie CONSTANT - Ecolo/Liste Europe (Collège francophone)
Claude ROLIN - cdH
Ann CLOET-FAINGNAERT - cdH
Mathieu MORELLE - cdH
Anne-Marie CLAEYS-MATHHYS - cdH
Alain MAINGAIN - cdH
CHristinane COLLINET-GUISSART - cdH
Antoine TANZILLI - cdH
Monique MISENGA KASONGO - cdH
René THISSEN - cdH
Antoine TANZILLI - cdH
Najyha AYNAOU - cdH
Cevdet YILDIZ - cdH
Martine COQUELET - cdH
Clotilde NYSSENS - cdH
Jean-Pierre GRAFÉ - cdH
Bart STAES - Groen
Marc TARABELLA - Parti Socialiste
FINLANDE  Sirpa PIETIKÄINEN - Kasallinen Kokoomus
FRANCE Sandrine BÉLIER - Europe Ecologie
Bernard FRAU - Citoyens pour le vote blanc/Humanisme Écologie République
Patrick Le Hyarick - Front de Gauche pour changer d'Europe
Corinne LEPAGE - Citoyenneté Action Participation pour le 21ème siècle
Myriam MARTIN - Front de Gauche pour la Circonscription Ouest
Véronique RICHEZ-LEROUGE - Nous Citoyens pour la Circonscription Ouest
Michèle STRIFFLER - Parti radical/Union des Démocrates indépendant
GRÈCE Niki LAMBROPOULOS - EcoGreen Party
Anna RITSATAKIS - EcoGreen Party/Pirate Party of Greece
ITALIE Andrea ZANONI - Partito Democratico
LUXEMBOURG François BENOY - Déi Gréng
Sylvia CAMARDA - Parti Démocratique
Christophe HANSEN - CSV
Justin TURPEL - Déi Lénk/Parti de la gauche européenne
André HOFFMANN - Déi Lénk/Parti de la gauche européenne
Thérèse Gorza - Déi Lénk/Parti de la gauche européenne
Fabienne LENTZ - Déi Lénk/Parti de la gauche européenne
Dominique ROCHA - Déi Lénk/Parti de la gauche européenne
Manuel BENTO - Déi Lénk/Parti de la gauche européenne
MALTE Arnold CASSOLA - Alternativa Demokratika/The Green Party
PAYS-BAS Bas HEICKOUT - GroenLinks
Judith SARGENTINI - GroenLinks
PORTUGAL José Ignacio FARIA - Parti Social-démocrate MPT
RÉPUBLIQUE TCHÈQUE Pavel POC - Ceskà Sociàlnè demokràtickà
ROYAUME-UNI Jean LAMBERT - Green Party


Partagez cette pétition

OU copier puis envoyez ce lien

Share this link with your friends !

OR copy and share this link

Partagez avec un ami


Message envoyé avec votre mail


 

Pollinis

Votre mobilisation et votre signature de l' "Appel aux futurs députés européens" sont nécessaires pour contrer les lobbys agrochimiques, et obliger les candidats au Parlement européen à interdire réellement et définitivement les néonicotinoïdes tueurs d'abeilles en Europe : pour sauver les abeilles, notre alimentation et la nature que nous laisserons aux générations futures.

 Je signe

Madame, Monsieur,

Les lobbys de l'agrochimie viennent de tenter un coup de poker magistral au Parlement européen.

Et il s'en est fallu de peu que les députés adoptent, sans même en avoir conscience, un texte (1) qui aurait réhabilité sans conditions les pesticides tueurs d'abeilles dans toute l'Europe...

...Un texte qui aurait remis en question le rapport de l'EFSA, l'autorité sanitaire européenne, préconisant le retrait pur et simple des néonicotinoides de tout l'espace européen... Et tiré un trait sur plus d'une centaine d'études dénonçant la toxicité exceptionnelle de ces insecticides et leurs effets catastrophiques sur les abeilles, l'environnement et l'avenir même des cultures qui nous nourrissent aujourd'hui...

Cette tentative scandaleuse des lobbys et des députés européens qui leur sont favorables méprise les efforts acharnés menés par les apiculteurs et des millions de citoyens à travers l'Europe pendant plus de dix ans pour sauver les pollinisateurs et les cultures qui en dépendent.

Elle trahit surtout l'influence grandissante des lobbys de l'agrochimie auprès des institutions européennes, et le détournement du processus démocratique au profit d'une petite poignée d'intérêts particuliers.

Il est encore temps d'agir : la façon la plus efficace de contrer, une bonne fois pour toutes, l'influence des lobbys agrochimiques, c'est d'obtenir une interdiction réelle des pesticides tueurs d'abeilles. Et pour ça, un moyen de pression  exceptionnel se présente à nous - les élections européennes de Mai 2014.

D'ici peu, les candidats vont se mettre en campagne pour essayer de glaner nos voix.

C'est une occasion unique de leur faire entendre, par une mobilisation massive et immédiate de millions de citoyens à travers toute l'Europe :

Nous refusons que les futurs députés européens censés nous représenter sacrifient l'alimentation et l'environnement des générations futures pour satisfaire les profits immédiats de quelques multinationales bien placées... Leur élection dépend de leur engagement aujourd'hui !

S'il vous plaît, signez immédiatement l'Appel aux futurs députés européens pour faire interdire définitivement les pesticides tueurs d'abeilles en Europe.

Pollinis fera suivre cet Appel à tous les candidats de votre circonscription qui se présentent aux élections européennes - au fur et à mesure que les signatures nous arriveront.

Et s'il vous plait, faites passer le message à vos amis et contacts de l'Europe entière, pour mettre la pression aux candidats de tous les pays de l'UE ! Nous voulons les noyer sous un flot de messages exigeant leur engagement ferme à faire interdire définitivement les néonicotinoïdes en Europe s'ils veulent être élus (ou ré-élus).

Nous les contacterons un par un, et nous ferons connaître à tous leur position, avant les élections. Les élections sont le seul moment oú les députés ont vraiment besoin de nous rendre des comptes. Ils nous suivrons si nous sommes suffisamment nombreux à l'exiger.

Il est grand temps d'agir : les lobbys n'en resteront pas là. Et les tentatives pour blanchir leurs produits vont se multiplier dans les mois qui viennent si nous, citoyens européens, ne nous dressons pas massivement aujourd'hui pour exiger une interdiction totale et définitive des néonicotinoides sur tout le territoire européen.

Regardez comment les lobbys s'y sont pris pour essayer de manipuler les institutions européennes :

L'euro-députée Anthea McIntyre, membre suppléante de la Commission agriculture et connue pour relayer les intérêts des industriels britanniques au sein du Parlement européen, a commencé par déposer un texte intitulé " L'Avenir du secteur horticole en Europe - stratégies pour la croissance ".

A l'intérieur de ce texte, noyées au milieu d'une cinquantaine de recommandations pour soutenir les entreprises européennes de la filière horticole, une série de propositions directement dictées par les firmes agrochimiques - les seules à avoir été consultées pour la rédaction de ce texte.

L'une de ces propositions demandait, sans aucune argumentation, la réhabilitation pure et simple des insecticides néonicotinoïdes partiellement interdits en Europe, sur certaines cultures et à certaines périodes de l'année.

Alertés, une poignée de députés se sont dressés pour exiger le retrait immédiat du texte. Et ils ont heureusement été entendus à une très courte majorité par les autres députés. Pour cette fois...

C'est pour leur barrer la route une bonne fois pour toutes que je vous demande de signer au plus vite l'Appel aux futurs députés européens. Pour rendre les institutions démocratiques européennes aux citoyens qu'elles sont censées servir.

Pollinis est en train de créer un véritable "lobby de citoyens" pour faire valoir nos droits et nos intérêts auprès des institutions européennes et peser dans la balance face aux lobbys de l'agrochimie.

Les forces auxquelles nous nous attaquons sont colossales :

La vente du seul imidaclopride, l'un des néonicotinoïdes tueurs d'abeilles partiellement interdit en Europe, rapporte à lui seul plus de 2,6 milliards de dollars chaque année à la firme Bayer qui le commercialise - de quoi payer des bataillons de scientifiques et d'avocats et de juristes pour faire passer les intérêts à court terme des firmes agrochimiques avant l'intérêt de centaines de millions de citoyens à travers le monde.

Nous n'avons pas leurs milliards pour nous défendre, mais nous avons le nombre suffisant pour contraindre n'importe quel élu à nous écouter, si nous réussissons à alerter et rassembler un maximum de citoyens à travers l'Europe.

Nous ne pouvons pas baisser les bras, l'enjeu est trop grand. Si ces produits reviennent sur le marché, c'est la mort assurée de dizaines de millions d'abeilles supplémentaires !

Rappelez-vous : il y a quelques mois, un document interdisant trois pesticides notoirement meurtriers pour les pollinisateurs (la Clothianidine, le Thiamethoxame et l'Imidaclopride) pour deux ans, le temps de voir si les abeilles se portent mieux (2).

A l'époque, tous les défenseurs des pollinisateurs avaient crié victoire : cela faisait si longtemps que nous nous battions tous pour débarrasser les champs et les cultures de ces pesticides si nocifs pour les abeilles qu'ils sont capables de décimer des colonies entières en quelques jours (3).

Nous avons vite réalisé que cette interdiction est un leurre.

Il s'agit en vérité d'un plan désastreux imaginé par les firmes agrochimiques - BayerCrop et Syngenta en tête - pour blanchir leurs produits et sécuriser des centaines de millions d'euros de profits annuels.

Nous devons absolument contrer ce plan destructeur dès maintenant, en agissant sur les futurs députés européens, avant que les conséquences soient irréversibles pour les pollinisateurs, les cultures et toute l'alimentation dans les années à venir.

Ce plan, le voici :

La régulation de la Commission européenne décrète que les pesticides tueurs d'abeilles seront interdits seulement quelques mois par an... et largement utilisés tout le reste de l'année - sur près de 85% des céréales, et sur une grande partie des cultures de fruits, légumes et herbes aromatiques - empoisonnant largement les sols et l'eau absorbés ensuite par les cultures soi-disant "non-traitées".

De nombreuses études ont montré que ces substances ultra-toxiques peuvent rester présentes dans le sol jusqu'à dix-neuf ans après le traitement (4), et dans de grosses concentrations les premières années. Du coup, les cultures non-traitées replantées sur le même terrain révèlent des traces de néonicotinoïdes jusque dans leur pollen... que viennent ensuite butiner les abeilles ! (5)

A la fin de la période-test de deux ans, les multinationales pourront prouver que les abeilles continuent d'être décimées malgré la soi-disant interdiction de leurs produits, et qu'ils n'y sont pour rien. Ils auront réussi à blanchir leurs pesticides et à maintenir leurs profits - et pour longtemps !

Et des centaines et des centaines de tonnes de néonicotinoïdes continueront d'être utilisés en pure perte dans l'agriculture, détruisant l'écosystème et mettant en péril l'alimentation et la survie des générations futures.

Je dis bien en pure perte, car ici encore bon nombre d'études et d'analyses ont montré que les pesticides néonicotinoïdes sont loin d'être indispensables à l'agriculture, comme voudraient le faire croire les firmes agrochimiques :

- ils sont beaucoup trop puissants par rapport aux insectes qu'ils sont censés combattre (on a multiplié par 900 la toxicité des pesticides en quelques années, c'est totalement démesuré !) ;

- ils sont utilisés de façon systématique, en dépit du bon sens, peu importe si les cultures risquent d'être attaquées par des pestes ou non ;

- ils coûtent cher, car issus d'une technologie coûteuse (celle de l'enrobage de la graine, spécialité de Bayer, Syngenta et Monsanto)

Une étude montre noir sur blanc qu'en termes de rendement pour l'agriculteur, l'utilisation de ces pesticides de façon systématique ou non ne fait aucune différence. Mais vu leur coût élevé, l'agriculteur ferait plus de profits s'il ne les utilisait pas (6).

Vous l'avez bien compris, à part les grosses entreprises agrochimiques, PERSONNE n'a à gagner à laisser ces produits toxiques sur le marché : la nature en meurt, l'humanité est menacée, et seule une mobilisation massive des citoyens à travers toute l'Europe pourra stopper ce plan destructeur des agrochimistes.

Avec les élections européennes qui approchent, nous avons une occasion unique d'obliger les futurs députés européens à prendre des engagements fermes et précis sur les pesticides tueurs d'abeilles. C'est maintenant qu'il faut agir :

Signez vite la pétition aux candidats de votre circonscription !

D'ici peu ils entreront en campagne : nous devons les obliger à intégrer dans leur programme l'interdiction des néonicotinoïdes, si importante pour l'avenir des abeilles, de notre alimentation et de la Nature.

Une fois élus, ils ne doivent pas avoir d'autre choix que de promulguer une interdiction REELLE des pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles, qui barrera définitivement la route à toute tentative de manipulation de la part des lobbies agrochimistes.

Pour aider Pollinis à mettre une pression maximale sur les eurodéputés de toute l'Europe, merci de :

1/ Signer dès maintenant votre pétition aux députés de votre circonscription

2/ Transférer cet email le plus largement possible autour de vous, surtout si vous avez des amis ou des contacts dans d'autres pays de l'Union Européenne. Pour que notre campagne sur les futurs députés soit un succès, nous devons mettre une pression sur les candidats de l'Europe entière !

Merci d'avance de votre action pour défendre les pollinisateurs et protéger l'environnement et l'alimentation des générations futures.

Nicolas Laarman

Délégué général POLLINIS

Aidez Pollinis à sauver les abeilles et la biodiversité !

Notre organisation est entièrement financée par des dons individuels, elle ne reçoit aucune subvention de la part du gouvernement. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible.

 

Références :

(1) Résolution du Parlement européen du 11 mars 2014 sur l'avenir du secteur horticole en Europe: stratégies pour la croissance (2013/2100(INI))

(2) COMMISSION IMPLEMENTING REGULATION (EU) No 485/2013 of 24 May 2013 amending Implementing Regulation (EU) No 540/2011, as regards the conditions of approval of the active substances clothianidin, thiamethoxam and imidacloprid, and prohibiting the use and sale of seeds treated with plant protection products containing those active substances

(3)   Sur les effets des néonicotinoïdes sur les abeilles, voir par exemple :

(4)   Persistance dans les sols :

Goulson, D. (2013), REVIEW: An overview of the environmental risks posed by neonicotinoid insecticides. Journal of Applied Ecology, 50: 977–987. doi: 10.1111/1365-2664.12111 

Table 1. Estimated dissipation times (DT50) for neonicotinoids in soil

(5)    1999 : Chauzat M.P. et al (2006). A survey pesticides residues in pollen loads collected by honey bees in France. Journal of Economic Entomology, 99:253-262

(6)    Bueno, A.D., Batistela, M.J., Bueno, R.C.O.D., Franca-Neto, J.D., Nishikawa, M.A.N. & Liberio, A. (2011) Effects of integrated pest management, biological control and prophylactic use of insecticides on the management and sustainability of soybeans . Crop Protection, 30, 937945.

 

Association Loi 1901 Conservatoire des Fermes et de la Nature
143 avenue Parmentier – 75010 Paris www.pollinis.org

Envoi du mail. Merci de patienter...

Mail envoyé. Merci.

Un probléme est survenu lors de l'envoi du mail. Merci de recommencer.

Merci de remplir tous les champs du formulaire avant de le soumettre.

Share with a friend


Message send with your Email


 

Pollinis

Your mobilization and signature of the "Call to future MEPs" are needed to counter the agrochemical lobbies and force candidates to the European Parliament to actually and permanently ban the Neonicotinoid bee killers in Europe to save the bees, our Food and the Nature we leave to future generations.

 

Dear Sir or Madam,

The agrochemical lobbies have just tried a masterful gamble to the European Parliament.

And it was a near thing that Members of the Parliament adopt - without being conscious of it - a text (1) which would have rehabilitated the beekiller pesticides all around Europe without conditions...

...A text which would have questioned the report of the EFSA, the European sanitary authority, recommending the withdrawal of the Neonicotinoids of the entire European space... And renouncing on more than hundred studies which are denouncing the exceptional toxicity of these insecticides and their catastrophic effects on bees, the environment and the future of the crops that feed us today...

This scandalous attempt of the lobbies and the Members of the European Parliament who are in favour of them despises the relentless efforts led by beekeepers and the millions of citizens through Europe during more than ten years to save pollinators and the crops which depend on it.

It betrays especially the growing influence of agrochemical lobbies to the European institutions and the diversion of the democratic process in favour of a handful of particular interests.

There is still time to act: the most efficient way to counter once and for all the influence of the agrochemical lobbies, is to obtain a real ban on beekilling pesticides. And for that, an exceptional means of pressure appears to us - the European elections in May 2014.

Soon, candidates will take the field to try to glean our votes.

This is a unique opportunity to make them hear through a massive and immediate mobilization of millions of citizens across Europe:

We reject that future Members of the European Parliament (MEPs) supposed to represent us sacrifice the food and environment of future generations to meet immediate profits of a few multinationals which are well placed...Their election depends on their commitment today !

Please sign immediately the Call to the future Members of the future European Parliament to ban permanently the bee killer pesticides in Europe.

Pollinis will forward this call to all candidates standing for European elections in your district - as and when we will receive your signatures.

And please spread the word to your friends and contacts all over Europe to put pressure on candidates from all EU countries ! We want to drown them in a flood of messages demanding their strong commitment to ban definitively Neonicotinoids in Europe if they want to be elected (or re- elected).

We will contact them one by one, and we will inform all about their position before the elections. The elections are the only time where members really need to render an account to citizens. They will follow us if we are enough to demand it.

It's high time to act : the lobbies will not stay there. And the attempts to clear their products are going to multiply in the months to come if we, European citizens, do not stand up massively today to require a total and definitive ban on Neonicotinoids on the entire European territory.

Look at how the lobbies tried to manipulate the European institutions:

The Euro-MP Anthea McIntyre, Deputy member of the Agriculture Committee and known to articulate the interests of British industry in the European Parliament began with a text file entitled "The Future of the horticultural sector in Europe - strategies for growth".

Inside this text, drowned in the middle of about fifthy recommendations to support the European companies of the horticultural sector, are a series of proposals directly dictated by the agrochemical firms - the only ones to have been consulted for the writing of this text.

One of these propositions asked, without any argumentation, for the pure and simple rehabilitation of Neonicotinoid insecticides that are partially forbidden in Europe, on certain crops during some time periods of the year.

Alerted, a handful of Members of the European Parliament drew up themselves to require the immediate withdrawal of the text. And they were fortunately understood with a very short majority by the other Members of Pariliament. For that time...

It is in order to block their road one and for all that I am asking you to sign as quickly as possible the Call to the future Members of the European Parliament, To give the European democratic institutions back to the citizens they are supposed to serve.

Pollinis is creating a real "citizens lobby" to assert our rights and interests to EU institutions and weigh in the balance facing agrochemical lobbies.

The forces we are tackling are enormous :

The sale of Imidacloprid alone, one of the bee killers Neonicotinoids partially banned in Europe reports alone more than 2.6 billion dollars each year to Bayer the company that markets it - enough to pay an army of scientists, lawyers and legal experts to pass the short-term interests of agrochemical firms before the interests of hundreds of millions of people worldwide.

We do not have their billions to defend ourselves, but we have enough to compel any elected to listen to us if we manage to gather and alert a maximum of citizens across Europe.

We can not give up, the stake is too high. If these products come back on the market, it represents the certain death to tens of millions of additional bees !

Remember : a few months ago a document that prohibits three notoriously deadly pesticides to pollinators (Clothianidin, Thiamethoxam and Imidacloprid) for two years, the time to see if the
bees are doing better (2).

At the time, all defenders of the pollinators had declared victory : it 's been so long that we all fought to rid the fields and crops of these harmful pesticides to bees that are able to decimate entire colonies within days (3).

We soon realized that this prohibition is an illusion.

It is indeed a disastrous plan created by the agrochemical companies - BayerCrop and Syngenta in mind - to launder their products and secure hundreds of millions of euros in annual profits.

We must absolutely counter this destructive plan from now acting on future MEPs before the consequences for pollinators, crops and the entire food production are irreversible in the years to come.

Here is this plan :

Regulation of the European Commission decreed that the bee killer pesticides will be banned only a few months per year... and widely used throughout the rest of the year - on nearly 85% of cereals and a wide range of fruit, vegetables crops and herbs - poisoning largely soils and the water then absorbed by the so-called "non- treated" crops.

Numerous studies have shown that these ultra-toxic substances can remain in the soil until nineteen years after treatment (4), and in large concentrations in the early years. As a result, untreated cultures replanted on the same grounds reveal traces of Neonicotinoids up to the pollen...  that is then gathered by bees! (5)

At the end of the two years test period, multinationals will prove that bees continue to be depleted despite the so-called ban on their products and they are not responsible for it. They will then have
managed to launder their pesticides and maintain their profits - for much longer!

And hundreds and hundreds of tons of Neonicotinoids will continue to be used in pure loss in agriculture, destroying the ecosystem and jeopardizing the food and the survival of future generations.

I say wasted in pure loss because again many studies and analyzes have shown that Neonicotinoid pesticides are far from being essential to agriculture as agrochemical companies would have us believe :

- They are far too powerful compared to the insects they are supposed to fight (The toxicity of pesticide was multiplied by 900 in a few years which is completely disproportionate!) ;

- They are used in a systematic way, in spite of common sense, regardless of whether the crops may be attacked by pests or not;

- They are expensive, because they come from an expensive technology (that of seed coating, specialty of Bayer, Syngenta and Monsanto)

Study shows clearly that in terms of return for the farmer, the use of these pesticides in a systematic way or not makes no difference. But because of their high cost, the farmer would have more profits if he would not use them (6).

You understand it, except large agrochemical companies NOBODY has any win to leave these toxic products on the market: the nature dies, humanity is threatened, and only a massive mobilization of citizens across Europe can stop this destructive plan of the agrochemists.

With the European elections coming up, we have a unique opportunity to force future MEPs to take firm and specific commitments on bee killer pesticides. It is time to act NOW :

Quickly sign the petition to the candidates of your district !

Shortly they will start their campaign : we must force them to integrate into their program the ban of Neonicotinoids which is so important for the future of bees, our food and Nature.

Once elected, they will have no choice but to cancel the text that has just been voted in favor of agro-chemicals, and instead enact a REAL ban of the Neonicotinoid bee killer pesticides.

To help Pollinis to put maximum pressure on MEPs across Europe thank you to :

1 / Sign now your petition to the members of your district

2 / Forward this email as widely as possible around you, especially if you have friends or contacts in other countries of the European Union. For our campaign to be successful on our futur MEPs, we need to pressure on candidates from all over Europe!

Thank you in advance for your action to defend pollinators and protect the environment and the food supply for future generations.


Nicolas Laarman

Executive Officer

POLLINIS

 

 

 

I SUPPORT

We are entirely funded by donations and we do not receive any subsidies from the government. Our team uses the smallest donation to full effect.

 

References :

(1) Résolution du Parlement européen du 11 mars 2014 sur l'avenir du secteur horticole en Europe: stratégies pour la croissance (2013/2100(INI))

(2) COMMISSION IMPLEMENTING REGULATION (EU) No 485/2013 of 24 May 2013 amending Implementing Regulation (EU) No 540/2011, as regards the conditions of approval of the active substances clothianidin, thiamethoxam and imidacloprid, and prohibiting the use and sale of seeds treated with plant protection products containing those active substances

(3)  The effects of Neonicotinoids on bees , see for example :

(4)   Persistence in soil :

Goulson, D. (2013), REVIEW: An overview of the environmental risks posed by neonicotinoid insecticides. Journal of Applied Ecology, 50: 977–987. doi: 10.1111/1365-2664.12111 

Table 1. Estimated dissipation times (DT50) for neonicotinoids in soil

(5)    1999 : Chauzat M.P. et al (2006). A survey pesticides residues in pollen loads collected by honey bees in France. Journal of Economic Entomology, 99:253-262

(6)    Bueno, A.D., Batistela, M.J., Bueno, R.C.O.D., Franca-Neto, J.D., Nishikawa, M.A.N. & Liberio, A. (2011) Effects of integrated pest management, biological control and prophylactic use of insecticides on the management and sustainability of soybeans . Crop Protection, 30, 937945.

 

Association Loi 1901 Conservatoire des Fermes et de la Nature
143 avenue Parmentier – 75010 Paris www.pollinis.org

Sending mail. Please wait...

Thank you.

There was a problem sending your mail. Please try again.

Please complete the fields in the form before sending.